couleuraddict.com

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Exposition

Fil des billets

mercredi 24 juillet 2019

Bernard Frize "Sans repentir" au Centre Pompidou

Photo©Sylvie Niel Au Centre Pompidou à Paris, six thèmes structurent le parcours du peintre français incontournable de la scène artistique internationale, Bernard Frize : Avec déraison, Sans effort, Avec système, Sans système, Avec maîtrise, Sans arrêt.
« L’exposition propose un parcours thématique libre, sans direction ni hiérarchie, qui brouille l’approche sérielle caractéristique du travail de l’artiste. Riche d’une soixantaine d’œuvres, ce projet, conçu en collaboration étroite avec l’artiste, nous fait entrer dans l’acte même de création, en révélant quels stratégies et défis intellectuels sous-tendent les œuvres du peintre. »

Jusqu’au 26 août 2019 au Centre Pompidou à Paris.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

dimanche 14 juillet 2019

Dora Maar au Centre Pompidou

Photo©Sylvie Niel C’est à travers 400 œuvres et documents que le Centre Pompidou à Paris révèle le travail de création artistique prolifique aux multiples facettes de Dora Maar (1907-1997).
Photographe avant tout, elle se tourne peu à peu vers la peinture suite à sa rencontre avec Picasso dont elle deviendra la muse pendant près de huit ans. Elle retournera à la photographie dans les années 1980 réconciliant de façon surprenante les médias photographique et peinture.

Jusqu’au 29 juillet 2019 au Centre Pompidou à Paris.

Dora Maar peinte par Picasso.

Photo©Sylvie Niel

L'atelier de Dora Maar.

Photo©Sylvie Niel

Photos et dessins à l'encre de Chine, œuvres de Dora Maar.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

dimanche 26 mai 2019

L’art de l'Océanie au quai Branly

Photo©Sylvie Niel « L’Océanie est multiple, aussi diverse par ses cultures qu’elle l’est dans sa géographie. »
De la Nouvelle-Guinée à l’Île de Pâques, de Hawaii à la Nouvelle-Zélande, près de 200 œuvres dressent au musée du quai Branly à Paris le panorama de l’art d’un continent.
Focus ici sur des détails graphiques et colorés de certaines pièces exposées, et des matériaux utilisés : bois, nacre, jade, jonc, fibres végétales, étoffes d’écorces, pigments.
A voir sans faute jusqu’au 7 juillet 2019.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

dimanche 17 mars 2019

Vasarely au Centre Pompidou

Photo©Sylvie Niel Le Centre Pompidou présente jusqu’au 6 mai une superbe rétrospective consacrée à Victor Vasarely (1906-1997).
« À travers quelque 300 pièces, l’exposition retrace le parcours du père fondateur de l’art optique, et remet en scène ces abstractions vibrantes et déstabilisantes qui ont tant imprégné la société des années 1960-1970. Elle en dévoile le processus de création, basé sur la science, le langage de la communication et celui de l’informatique, voire la cybernétique. Elle en révèle aussi les conditions de production et de diffusion par lesquelles Vasarely cherchait d’une nouvelle manière à briser la séparation entre l’art et la vie. Une occasion unique de découvrir toute l'envergure et la logique de son œuvre restées jusqu'ici mal connues... ».
L’exposition est organisée selon un parcours chronologique, des premiers travaux publicitaires et études graphiques des années 1930 jusqu’à ses « rêveries cosmiques » des années 1960 et 1970.
« L’immense succès populaire que le « plasticien » Vasarely rencontre dans les années 1960-1970 a sans doute dépassé ses propres espoirs… En 1982, cinq sérigraphies sont même emportées par le spationaute Jean-Loup Chrétien à bord de la station spatiale orbitale Saliout 7, donnant à l’œuvre vasarélienne le cadre intersidéral dont elle rêvait… ».

Vasarely, le partage des formes à Paris au Centre Pompidou jusqu’au 6 mai 2019. A voir en famille (les enfants adorent …).

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

lundi 11 février 2019

Installation colorée de Quintessenz

1.jpg Le duo Quintessenz, composé de Thomas Granseuer et Tomislav Topic, crée des installations colorées à grande échelle, brouillant la ligne de démarcation entre le monde numérique et le monde réel.
La plus récente a été commandée par le Paxos Contemporary Art Project de Kagkatika, en Grèce.
Installation réalisée à partir de feuilles de treillis peintes à la bombe et suspendues à des rangées de fils.

ignant-art-quintessenz-011-1440x981

ignant-art-quintessenz-001-1440x969

ignant-art-quintessenz-005-1440x934

Source Ignant

dimanche 20 janvier 2019

Bambou laqué

Photo©Sylvie Niel Sculpture contemporaine de Yonezawa Jiro, « DARUMA », réalisée en bambou madake, acier et laque.
Commande du musée du quai Branly-Jacques Chirac, 2018.
Exposition Fendre l’air – Art du bambou au Japon. Jusqu’au 7 avril 2019 à Paris.

Photo©Sylvie Niel

dimanche 6 janvier 2019

L’Asie rêvée d’YSL

Photo©Sylvie Niel Pour sa première exposition temporaire, le Musée Yves Saint Laurent à Paris présente des créations du couturier inspirées de la Chine, de l’Inde et du Japon.
Les robes somptueuses et les bijoux dialoguent avec des objets asiatiques empruntés à des musées et des collectionneurs privés. Le tout présenté dans une ambiance feutrée, peu éclairé pour préserver les pièces exposées.
A voir jusqu’au 27 janvier 2019.

Le musée a reconstitué le studio de création du couturier.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

dimanche 16 décembre 2018

Olga De Amaral à la Fondation Cartier

Photo©Sylvie Niel C’est à la Fondation Cartier pour l’art contemporain à Paris que la colombienne Olga De Amaral expose ses tissages colorés aériens et mouvants dans le cadre de l’exposition « Géométries Sud, du Mexique à la Terre de feu ».
Exposition à voir sans faute jusqu’au 24 février 2019.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

- page 1 de 12