couleuraddict.com

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Exposition

Fil des billets

dimanche 23 février 2014

La couleur exposée en Bourgogne

Photo©Sylvie Niel « Coloriste-designer, en fait ça consiste en quoi ce métier ? » Cette question m’est souvent posée.*
Eléments de réponse au Château de Sainte-Colombe en Auxois en Bourgogne au centre de design Arcade où dans le cadre d’une exposition, je présenterai mon travail de coloriste-designer du 22 mars au 27 avril 2014.
J’y exposerai mes projets dans lesquels j'aborde la couleur professionnellement dans l’habitat, le design et le paysage.
Mes documents montreront la couleur appliquée de l’étude à la réalisation dans l’architecture et le design,
la couleur communiquée à travers la conception de documents après étude (guides, nuanciers …),
la couleur analysée (chartes chromatiques, paysages…) et la couleur fabriquée avec la réalisation d’échantillons matières.
La couleur sera omniprésente … Depuis toujours avec bonheur elle fait partie de ma vie.
Cette exposition aura lieu du 22 mars au 27 avril, ouvert que le week-end de 14 heure à 18 heure, y compris le lundi de Pâques, entrée libre.
Je vous y attends.

Liens où vous trouverez divers renseignements sur le site et l'exposition :
Site du château de Sainte-Colombe en Auxois, et site d'Arcade, atelier de recherche en création artistique et en design.

Photo©Sylvie Niel

Le site du Château de Sainte-Colombe en Auxois a fait l'objet de deux billets à lire ici et , et est en lien sur couleuraddict.

*Autre question souvent posée, ma formation : je suis architecte d’intérieur, diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués.

dimanche 16 février 2014

“Hello, My Name is Bernard Frize”

Photo©Sylvie Niel Tel est le titre de l’exposition consacrée au peintre Bernard Frize à la galerie Perrotin à Paris.
« Les peintures de Bernard Frize comportent des fréquences de couleurs choisies non pour leurs qualités singulières, mais parce qu’elles se distinguent les unes des autres – choisies simplement pour être une couleur, et non pour évoquer une ambiance ou faire une déclaration en soi. »
Lire la suite ici.
A voir jusqu’au 1er mars 2014.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

dimanche 26 janvier 2014

Serge Poliakoff, lumière de la couleur

Photo©Sylvie Niel Si vous aimez la couleur et que vous passez par Paris, ne ratez pas l’exposition ‘Serge Poliakoff, le rêve des formes’ au musée d’Art Moderne (jusqu’au 23 février 2014).
70 peintures, des œuvres sur papier, des gouaches, des projets de vitrail, de tissus dont une robe d’Yves Saint-Laurent réalisée d’après une toile de l’artiste, des céramiques créées pour la Manufacture de Sèvres, cette exposition met en relief le talent très créatif de Serge Poliakoff.
« Comme tous les artistes de l’abstraction intégrale, Poliakoff explore les relations entre la ligne et la surface, le fond et la forme, la couleur et la lumière. L’apparente unité formelle de ses œuvres dissimule en réalité une multiplicité de solutions picturales que le parcours de l’exposition rend lisibles. Les couleurs concentrées, la vibration de la matière, tout comme l’agencement savant des formes qui s’équilibrent dans une tension énergique contenue, jouent ensemble un rôle capital. »
L’exposition se termine par un film qui trace un intéressant portrait de l’artiste à travers le regard croisé de ses proches et des professionnels du monde des arts qui l’ont approché.
Site du MAM.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

« J’aime toutes les couleurs. Je ne pense jamais à la couleur que j’emploierai. Le plus important, c’est la sonorité, pas les couleurs. Il faut que la lumière soit là. » Serge Poliakoff (1964)

  • Vidéo

Quand 116 tableaux de la Renaissance au XIXe siècle prennent vie, cela donne un incroyable film de 10 minutes "Beauty" du réalisateur italien Rino Stefano Tagliafierro.
Superbe !

dimanche 15 décembre 2013

Joan Miró et le surréalisme

Photos©Sylvie Niel Le Centre Pompidou expose jusqu’au 3 mars 2014 ‘Le surréalisme et l’objet’. Avec cette « première exposition d’ampleur consacrée aux pratiques sculpturales du surréalisme, le Centre Pompidou invite le visiteur à renouveler son approche du mouvement. Du premier ready-made de Marcel Duchamp aux sculptures de Miró de la fin des années 1960, l’exposition retrace, à travers ses différentes étapes, l’histoire de la « mise au défi » surréaliste de la sculpture par le recours à l’objet quotidien. »
Cette exposition se termine par les salles très réussies consacrées à Joan Miró et ses sculptures ludiques.

Photo©Sylvie Niel

Photos©Sylvie Niel

Photos©Sylvie Niel

dimanche 17 novembre 2013

Miss Dior au Grand Palais

Photo©Sylvie Niel Pour honorer son parfum mythique Miss Dior, la maison Dior a invité : « 15 artistes féminines venues du monde entier à s’inspirer librement de ce parfum de légende. En s’emparant de ses codes éternels, son flacon et son motif pied-de-poule, son nœud poignard comme son égérie Natalie Portman, leurs œuvres visionnaires nous plongent dans l’histoire de la maison Dior. »
C’est à voir au Grand Palais à Paris jusqu’au 25 novembre 2013. Entrée libre.

Ici, un tapis multicolore ‘Rainbow Nirvana Houndstooth’ dont le motif pied-de-poule emblématique du flacon Miss Dior, a été réinterprété par l’artiste américaine Polly Apfelbaum.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

‘Infinite Rose’, une œuvre de la plasticienne américaine Alyson Shotz.

Photo©Sylvie Niel

Une robe Dior et l’œuvre délicate de l’artiste française Carole Benzaken, ‘Arborescence’.

Photos©Sylvie Niel

Pour en savoir davantage sur les œuvres exposées, c'est sur le site de la maison Dior.

jeudi 14 novembre 2013

Tapisserie contemporaine au MAM

Photo©Sylvie Niel Tapisserie contemporaine sculpturale aux couleurs délicates et tout en légèreté d’Elsi Giauque, exposée actuellement au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris dans le cadre de l’exposition ' Decorum, tapis et tapisseries d’artistes'.
Jusqu’au 9 février 2014.

Élément spatial, 1979, Tapisserie tridimensionnelle, lin, soie, laine, métal.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

dimanche 6 octobre 2013

Street-art, Paris la tour 13

Photos©Sylvie Niel L’idée est bonne : ouvrir au public pendant un mois un immeuble entièrement tagué/graffé - intérieur et extérieur - voué à la démolition.
« Depuis 7 mois, plus de 100 graffeurs de 16 nationalités, venus à leurs frais, ont investi les lieux pour cette carte blanche exceptionnelle, la première à cette échelle dans l'univers du Street Art. Brésiliens, Saoudiens, Tunisiens, Iraniens, Espagnols, Australiens ou Français, les artistes enthousiastes se sont partagés les 36 appartements parfois encore meublés. En tout, une gigantesque toile de 4.500 m2 formée par les murs, les sols et les plafonds, jusque dans les placards.»
Seulement voilà, sauf si vous vous levez aux aurores, il faut bien compter très vite entre 2 à 4 heures de queue pour entrer dans le bâtiment pour une visite limitée à une heure. De quoi en décourager plus d’une qui se contentera de regarder les photos du site
A l’extérieur, voici une petite sélection des œuvres des artistes graffeurs.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photos©Sylvie Niel

La tour est ouverte à la visite du 1er au 30 octobre tous les jours de 12h à 20h, sauf le lundi. Entrée gratuite.

  • Exposition dans le Gard

Voyage_autour_du_lac_Atuech.JPG ‘Voyage autour du lac’, un parcours artistique autour du lac de Massillargues-Atuech (30), les samedi 12 et dimanche 13 octobre 2013.
Informations, renseignements : 06 80 57 93 41 – Éric Hengl ou par mail : eric.hengl@club-internet.fr

jeudi 26 septembre 2013

Textiles indigo du Japon

Photo©Sylvie Niel Dans le cadre de sa saison japonaise, Le musée Guimet à Paris expose jusqu’au 7 octobre 2013 une collection de textiles indigo du Japon de type tsutsugaki 筒描.
« Le tsutsugaki (de tsutsu, « tube » et de gaki, « dessin ») désigne une technique japonaise de teinture à l’indigo accompagnée de décors réalisés par réserve à la pâte de riz, mais aussi et surtout les oeuvres textiles qui en procèdent, dont les plus anciens témoignages remontent au XVIe siècle. La renommée des tsutsugaki provient de leur assemblage quasi invisible de tissus, de la force de leurs couleurs et de la qualité de leurs dessins, comparables à de véritables tableaux auxquels il ne manquerait qu’une signature. (…) Les motifs des tsutsugaki diffèrent selon les régions. Au nord-est du Japon les motifs de singes prédominent, tandis qu’à Kyûshû, au sud-est de l’archipel, le shishi (lion japonais) et le dragon s’imposent dans des coloris particulièrement vifs et éclatants.»

Pour en savoir plus, c’est sur le site du musée.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Œuvre de la collection Riboud du musée Guimet également exposée.

Photo©Sylvie Niel

Définition de la couleur indigo d’après Wikipédia.
Définition de la teinture indigo d’après Wikipédia.

- page 2 de 8 -