couleuraddict.com

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Exposition

Fil des billets

jeudi 26 septembre 2013

Textiles indigo du Japon

Photo©Sylvie Niel Dans le cadre de sa saison japonaise, Le musée Guimet à Paris expose jusqu’au 7 octobre 2013 une collection de textiles indigo du Japon de type tsutsugaki 筒描.
« Le tsutsugaki (de tsutsu, « tube » et de gaki, « dessin ») désigne une technique japonaise de teinture à l’indigo accompagnée de décors réalisés par réserve à la pâte de riz, mais aussi et surtout les oeuvres textiles qui en procèdent, dont les plus anciens témoignages remontent au XVIe siècle. La renommée des tsutsugaki provient de leur assemblage quasi invisible de tissus, de la force de leurs couleurs et de la qualité de leurs dessins, comparables à de véritables tableaux auxquels il ne manquerait qu’une signature. (…) Les motifs des tsutsugaki diffèrent selon les régions. Au nord-est du Japon les motifs de singes prédominent, tandis qu’à Kyûshû, au sud-est de l’archipel, le shishi (lion japonais) et le dragon s’imposent dans des coloris particulièrement vifs et éclatants.»

Pour en savoir plus, c’est sur le site du musée.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Œuvre de la collection Riboud du musée Guimet également exposée.

Photo©Sylvie Niel

Définition de la couleur indigo d’après Wikipédia.
Définition de la teinture indigo d’après Wikipédia.

dimanche 25 août 2013

Matisse à Nice

Photo©Sylvie Niel La ville de Nice fête Henri Matisse dans 8 lieux différents jusqu’au 23 septembre 2013.
J’en ai vu 3 dont, dans un site toujours aussi magnifique sur les hauteurs de Cimiez, « Matisse. La musique à l’œuvre » au musée Matisse.
« Tous mes rapports de tons trouvés, il doit en résulter un accord de couleurs vivant, une harmonie analogue à celle d’une composition musicale. » a dit Matisse.
Côté contemporain du musée Matisse,

Photo©Sylvie Niel

et, ocre rouge, côté jardin.

Photo©Sylvie Niel

Au Palais Lascaris, un palais baroque du vieux-Nice, l’exposition présente la genèse de l’album ‘Jazz’ avec l'accrochage des vingt planches du livre et une vidéo.

Photo©Sylvie Niel

Enfin, au Théâtre de la photographie et de l’image, - un lieu surprenant en plein cœur de Nice - « Femmes, muses et modèles », une superbe exposition qui propose « un dialogue inédit » entre des sculptures de Matisse et 150 œuvres photographiques traitant de la beauté et de la plasticité du corps féminin.
Pour tout savoir sur ces 8 expositions, c’est sur le site Matisse 2013.

jeudi 4 juillet 2013

Simon Hantaï au Centre Pompidou

Photo©Sylvie Niel Première grande rétrospective du peintre Simon Hantaï (1922–2008) au Centre Pompidou à Paris où j’ai découvert (entre autres), l'univers chromatique de plus de 130 œuvres.
C’est à voir jusqu’au 2 septembre 2013.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

« Exercices chromatiques »
« Cette année-là, Hantaï expérimente le pliage de la toile, froissée, nouée, plongée dans des bains de couleur, puis séchée et retendue sur châssis. De ces Mariales du début des années 1960 aux Tabulas des années 1980, il tire de ces procédés des ressources chromatiques variées, travaillant par séries dont chacune révèle les propriétés d'une technique ou d'une autre, noeuds régulièrement ou irrégulièrement espacés, unique bain monochrome ou plusieurs plongées dans des nuances qui, évidemment, s'harmonisent. De ces manipulations maîtrisées, où le hasard est plus que contrôlé, naissent des abstractions chatoyantes, fleurs jaunes ou pourpres, découpages qui font songer à des vitraux et aux gouaches découpées de Matisse – l'une des références majeures d'Hantaï. Tout cela est d'un goût exquis. »
Extrait d’un article de Philippe Dagen / le Monde.

Photo©Sylvie Niel

mercredi 12 juin 2013

Dynamo, couleur et lumière / 2

Photo©Sylvie Niel L’espace ‘vision’ de l’exposition Dynamo – Un siècle de lumière et de mouvement dans l’art 1913-2013, « … rassemble des œuvres de différentes époques dans lesquelles priment la perception de la lumière, des couleurs et des formes, mais aussi l’ensemble des mécanismes grâces auxquels les radiations lumineuses reçues par la rétine déterminent les impressions. »
C’est au Grand Palais à Paris, à découvrir jusqu’au 22 juillet 2013.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Revoir mon premier billet sur cette exposition et Felice Varini .

mercredi 5 juin 2013

Les habits colorés du Petit Palais

Photo©Sylvie Niel Réalisé à l'occasion de l'exposition du Prix Canson®, qui se déroulera du 5 au 16 juin 2013, les 20 colonnes du Petit Palais à Paris se sont habillées en couleur pour l’été.
Une bonne idée.
« Cette installation témoigne d’une conversation entre le papier et le monument. La pierre et le papier sont apparemment si loin l’un de l’autre : l’un minéral, l’autre végétal, l’un si froid, l’autre si chaud, l’un si dur, l’autre si fragile. Leur proximité se révèle au delà de ces oppositions à travers un langage commun, celui de la mémoire, du temps, de la conversation, de la pérennité de ce que chacun contient, protège, recèle. En s’enveloppant de papier de couleur, la pierre du monument devient soudain proche, sensuelle, vivante et crée une différence incongrue. C’est contemporain, simple, épuré et éphémère. »

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Pour en savoir plus, c’est le site du Petit Palais.

samedi 11 mai 2013

Julio Le Parc au Palais de Tokyo

Photo©Sylvie Niel L’exposition de l’artiste argentin Julio Le Parc au Palais de Tokyo à Paris se termine lundi 13 mai 2013. 2000 m² où sont exposées peintures, sculptures et installations monumentales exceptionnelles.
« Son art engagé est un art d’immersion où, grâce à des recherches sur la lumière et le mouvement, le visiteur est invité à découvrir de nouvelles manières d’interagir avec le monde. »
A voir sans délai.

Site de Julio Le Parc.
Site du Palais de Tokyo.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Et aussi Soto au Centre Pompidou et Dynamo au Grand Palais à Paris.

dimanche 21 avril 2013

Dynamo, Felice Varini au Grand palais

Photo©Sylvie Niel Cette installation de Felice Varini fait partie de la remarquable exposition Dynamo, un siècle de lumière et de mouvement dans l’art 1913-2013, actuellement au Grand Palais à Paris.
"Sur près de 4000 m2, l’exposition montre comment, de Calder à Kapoor, de nombreux artistes ont traité les notions de vision, d’espace, de lumière et de mouvement dans leurs œuvres, en réalisant souvent des installations dans lesquelles le visiteur est partie prenante : les atmosphères chromatiques et changeantes d’Ann Veronica Janssens, les miroirs kaléidoscopiques de Jeppe Hein ou les réalisations in situ de Felice Varini."
La première photo est prise de l’étage, à l’intérieur du Grand palais où l’on découvre un patchwork de formes géométriques à première vue disposées de façon anarchique sur les murs; c’est aux pieds des colonnes que tout se met en place et devient cohérent dans l’espace, les disques se reconstituent comme par magie… celle de Felice Varini.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

« Vingt-trois disques évidés plus douze moitiés et quatre quarts » 2013, peinture acrylique orange sur feuille d’aluminium autocollante.

Jusqu’au 22 juillet 2013 au Grand Palais à Paris.
Je reviendrai sur cette exposition.
Les photos sont autorisées voire souhaitées, et ne pas hésiter à emmener les enfants.

dimanche 14 avril 2013

Soto au Centre Pompidou

Photo©Sylvie Niel Voici quelques unes des œuvres de Jesús Rafael Soto, artiste d’origine vénézuélienne, présentées au Centre Pompidou à Paris.
« Jesús Rafael Soto (1923-2005) a été l’un des principaux protagonistes du renouveau de l’art cinétique en Europe durant les années 1950 et 1960. Il crée, à partir de 1967, les célèbres Pénétrables, volumes suspendus dans l’espace et constitués de centaines de fines tiges verticales susceptibles d’être traversées par le spectateur. Aujourd’hui, l’entrée dans la collection du Centre Pompidou de vingt oeuvres-clés, datées de 1955 à 2004 et proposées en dation à l’État par la famille de l’artiste, comble une lacune importante et éclaire son parcours. C’est cet ensemble exceptionnel que le Centre Pompidou expose, pour la première fois. »

C’est à voir au Centre Pompidou à Paris jusqu’au 20 mai 2013.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

- page 2 de 7 -