Photo © Sylvie Niel Peu attirée par les mouvements de foule, de surcroit le soir, on m’a je me suis poussée pour sortir à la Nuit Blanche de Paris. Après avoir jeté un coup d’œil à la magnifique cour vitrée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts, la ballade (à pied) nous a mené jusqu’au parvis de Notre-Dame, impraticable, tout comme celui de l’Hôtel de Ville où je n’ai pas été éblouie par la prestation proposée…
C’est dans l’une des cours de la Préfecture de Police que nous avons découvert l’exposition Marbre, Lumière, Musique du sculpteur italien Maurizio Toffoletti.

Photo © Sylvie Niel

Une exposition de qualité dans un beau lieu où les sculptures en marbre de l’artiste étaient mises en valeur par un éclairage soigné. Sur le petit document remis à l’entrée, il était recommandé de toucher les œuvres pour en écouter la musique : "Les stries, les fentes, les rayures qui jouent avec la lumière sont également porteuses de musicalité. Une simple caresse – un ongle, un doigt ou une main – fait surgir les sons. Les interdits n’existent plus : les visiteurs qui souhaitent peuvent caresser les œuvres…" marbre, musique et sensualité.

Photos © Sylvie Niel

Photos © Sylvie Niel

A voir, le site de Maurizio Toffoletti.