1.jpg Bleu indigo comme cette ville marocaine, Chefchaouen, fondée en 1471 et inscrite au patrimoine de l’UNESCO, dont les murs des maisons sont peints avec un pigment naturel, le ‘Tekhelet’, extrait d’une espèce particulière de mollusque.
C’est très beau.

Pour en savoir plus (en anglais), c'est sur weburbanist site dont sont issues les photos.
Sujet trouvé sur le site de Jean-Christophe, inexten.so, qui fourmille d’informations.

All_Azure-_The_Monochromatic_City_of_Chefchaoen__Morocco_-_WebUrbanist_1308758546603.jpg

Dans un autre registre et issu d’une autre histoire beaucoup plus récente puisqu'elle date de la semaine dernière, le bleu ''Schtroumpf'' de la petite ville espagnole de Jùzcar en Andalousie. Les habitants ont repeint entièrement leur village, église comprise, pour fêter l’avant-première du film ‘Les Schtroumpfs’ (Los Pitufos en langue locale) dont la sortie est prévue le 24 juin à New York. Ce village restera bleu jusqu’en septembre, sauf, dit le maire qui voit les touristes affluer, si le conseil municipal décide le contraire.
Ce qui serait du plus mauvais Schtroumpf gout…
Ce village, à l’origine blanc peint à la chaux, y perdrait son identité et serait exclu de la superbe 'Route des Villages Blancs' andalous.
Mais quelle mouche les a donc piqués ? encore un coup de Gargamel...

Image journal Libération

Plus de photos sur le site de Libération qui m'a fourni l'information.
Pour les amateurs, la bande annonce du film ‘Les Schtroumpfs’.