1.JPG Entre 8% à 10% de la population masculine dans le monde est daltonienne. Au Portugal, le graphiste Miguel Neiva a mis au point pour les daltoniens un système codé baptisé ColorADD pour traduire les couleurs en symboles simples. « Dans les écoles, on donne aux enfants cinq tubes de gouache : les trois couleurs primaires, le noir et le blanc, qui permettent d'obtenir toutes les nuances. Je suis parti de là, en associant à chacune de ces couleurs un symbole. »
« Miguel Neiva s'impose plusieurs contraintes : les formes doivent pouvoir se retenir facilement, mais aussi se marier aisément entre elles pour obtenir différentes tonalités. Enfin, ces formes doivent être universelles et ne pas avoir de caractère offensant selon les cultures. "Le langage doit être compréhensible par tous." Au final, de simples barres obliques, triangles et carrés blancs ou noirs permettent d'obtenir quelques dizaines de nuances. »
Je vous invite à lire l’article complet de Mathilde Gérard, journal Le Monde du 22/06/2012. (Via le site de Jean-Christophe Inexten.so).

1720338_5_689c_en-combinant-les-symboles-entre-eux-chaque_7fd765df65380b692ee79bbd5c8f9485.jpg