Photo©Sylvie Niel Sur la côte centrale du Vietnam, la vieille ville de Hoi An, traversée par des canaux, est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.
''Le bien inscrit s’étend sur 30 ha et dispose d’une zone tampon d’une superficie de 280 ha. Il est un exemple extrêmement bien préservé des petits ports marchands qui, entre le XVe et le XIXe siècle, ont commercé au long cours tant avec les pays du sud-est et de l’est de l’Asie qu’avec le reste du monde. Son déclin, à la fin du XIXe siècle, a permis de conserver à un très haut degré d’authenticité son tissu urbain traditionnel. La ville est un reflet du mélange des cultures indigènes et étrangères (principalement chinoises et japonaises et, plus tardivement, européennes) qui a donné naissance à ce vestige unique.''
Source Unesco.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

C’est aussi la ville des lanternes en papier qui colorent les ruelles, ajoutant au charme des architectures du centre ancien.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Le soir les lanternes illuminent la ville et les eaux sombres du Thu Bon.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel