couleuraddict.com

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Design

Fil des billets

mardi 18 juillet 2017

Expositions au château de Sainte Colombe

Photo© Sylvie Niel Pimpant, ravalé à l’identique le château de Sainte Colombe en Auxois et son Centre Culturel Arcade offrent cet été des expositions immanquables.

Photo© Sylvie Niel

Exposition design et métiers d’art :
« Ordre et chaos » du 16 juillet au 08 octobre 2017.

Également :
« Les objets trouvés pour M le magazine du Monde » du 08 juillet au 01 octobre 2017.

Photo© Sylvie Niel

mardi 11 juillet 2017

La sphère d’Olafur Eliasson

Photo© Sylvie Niel C’est en 2012 que l’artiste danois Olafur Eliasson a créé la Cold Wind Sphere (Sphère de vent froid) photographiée ici au Centre Pompidou à Paris.
«La Cold Wind Sphere comprend une sphère enserrant trois strates enroulées en spirale, rappelant la structure de l’ADN, dans lesquelles sont insérés des triangles de verre bleu ; la surface extérieure est constituée d’une couche de verre gris. Une lumière au centre de la sphère engendre un jeu de projections lumineuses kaléidoscopiques. »

Photo© Sylvie Niel

Photo© Sylvie Niel

Photo© Sylvie Niel

dimanche 22 janvier 2017

« Where are we going ? » de Chiharu Shiota

Photo©Sylvie Niel L’artiste japonaise Chiharu Shiota a investi de façon spectaculaire le Bon Marché Rive Gauche à Paris. Celui-ci a donné carte blanche à l’artiste pour créer des œuvres tissées de fils blancs dans différents espaces du magasin.
Sur le theme « Where are we going ? » (Où allons-nous ?), Chiharu Shiota aborde la vie de l’Homme comme un voyage initiatique.
150 coques de bateaux tissées de fils blancs.
« A bord de son bateau, chaque individu embarque pour une destination inconnue, traversant un océan d’expériences, d’émotions, de rencontres et de souvenirs. »
« Mémoire et souvenirs, actions et interactions, pensées et rêves, créent une toile unique, éphémère. »
Chiharu Shiota utilise le fil comme un crayon pour dessiner en trois dimensions. C’est saisissant et superbement poétique.

Il faut saluer les initiatives culturelles du magasin du Bon Marché Rive Gauche à Paris qui, régulièrement, fait intervenir des artistes de très grande qualité.
Jusqu’au 18 février 2017.

Les vitrines du magasin.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Sous les verrières centrales du magasin.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

dimanche 11 décembre 2016

Kunihiko Moriguchi « Vers un ordre caché »

Photo©Sylvie Niel La Maison de la culture du Japon à Paris présente jusqu’au 17 décembre 2016 et pour la première fois en France un ensemble de 26 kimonos uniques, 11 peintures et des objets design créés par l’artiste japonais Kunihiko Moriguchi.

Photo©Sylvie Niel Kunihiko Moriguchi présent à l’exposition le jour où j’y étais.

Diplômé en art graphique de l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs à Paris en 1966, il est invité à la Villa Médicis à Rome par son directeur le peintre Balthus. Il rentrera au Japon six mois après et intégrera l’atelier de son père Kakô Moriguchi où il poursuit la tradition de teinture de tissus appelée yûzen qu’il a renouvelée dans un style très personnel, géométrique et abstrait.
Dans cette exposition, « Kunihiko Moriguchi nous invite à rechercher « un ordre caché » dans la structure géométrique de ces œuvres intimement inspirées de la nature et des cycles temporels. »
Au Japon, Kunihiko Moriguchi est élevé au rang de « Trésor national vivant ».

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel Fructification, 2013.

Photo©Sylvie Niel Pentagones écarlates, 2000.

Photo©Sylvie Niel Torrent, 1973.

Photo©Sylvie Niel Floraison, 2003.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel Quand danse la neige, 2016.

Photo©Sylvie Niel Dessins et palette préparatoires.

Photo©Sylvie Niel

Il reste une semaine pour voir cette superbe exposition à La Maison de la culture du Japon à Paris.

dimanche 6 novembre 2016

Ikko Tanaka pour Issey Miyake

1.jpg Le label de mode japonais Issey Miyake a sorti sa deuxième collection dont les graphismes ont été créés par le designer Ikko Tanaka. Le label a basé la collection autour de deux des dessins de Tanaka, Face et Bokugi, tous deux conçus dans les années 1990.
L'image d'un visage - fréquemment utilisé par Ikko Tanaka - est représentée par fragments dans la collection. Bokugi fait référence à la calligraphie traditionnelle et à la peinture à l'encre, créée pour la première fois par Ikko Tanaka.
Le Tanaka Design Studio, fondé en 1963, a travaillé pour différentes entreprises dont Mazda et la styliste Hanae Mori. Le designer a rencontré Issey Miyake à Tokyo dans les années 1960 et sont restés amis jusqu'à la disparition de Tanaka en 2002.

ikko-tanaka-issey-myake-collection-2-fashion-design_dezeen_2364_col_4.jpg

ikko-tanaka-issey-myake-collection-2-fashion-design_dezeen_2364_col_3.jpg

ikko-tanaka-issey-myake-collection-2-fashion-design_dezeen_2364_col_5.jpg

ikko-tanaka-issey-myake-collection-2-fashion-design_dezeen_2364_col_8.jpg

ikko-tanaka-issey-myake-collection-2-fashion-design_dezeen_2364_col_7.jpg

ikko-tanaka-issey-myake-collection-2-fashion-design_dezeen_2364_col_0.jpg

Source Dezeen.

mardi 19 janvier 2016

Les petits vases polychromes de Keisuke Fujiwara

1.jpg Ces délicats petits vases en acier en forme de goutte sont la création du designer japonais Keisuke Fujiwara. Quand on y met une fleur, un contrepoids permet au vase de s’incliner légèrement sans verser. La collection se décline en cinq harmonies de couleurs gaies.

Source et photos Designboom.

img_2_1451809873_b609cd1610941936916ddf51317b03a5.jpg

img_3_1451809873_363051fcb293bb5271db5ae715bf2a7c.jpg

img_4_1451809873_bb9927093b8ffea85ec969f402a018ac.jpg

dimanche 22 novembre 2015

Le temps avec The Present

1.jpg Appréhender le temps autrement sur un cadran, non pas selon les heures mais selon les jours. Telle est l’idée du designer américain Scott Thrift qui a créé The Present, une horloge murale polychrome dont l’aiguille effectue un tour complet sur un an.
Une autre façon de considérer le temps qui passe.

Source site Ignant.

Top5_wall_clocks_01.jpg

Top5_wall_clocks_02.jpg

Si ce bel objet vous tente, il est en vente $200,00 à la boutique du MoMa de New York/USA.

dimanche 6 septembre 2015

Drapeaux et architecture

1.jpg Pour la Biennale Brésilienne du Design 2015 les designers néerlandais Nikki Gonnissen et Vicente Granger qui travaillent pour le studio Thonik basé à Amsterdam, ont créé une série de drapeaux qui référence les couleurs et les formes de bâtiments autour de la ville hôte de Florianopolis dans le sud du Brésil, où la biennale a eu lieu cette année.
Chaque drapeau reprend des caractéristiques architecturales d'un bâtiment local différent et les traduit graphiquement sur fond de couleurs vives.
Un beau travail pointu de synthèse graphique.

Source et pour en savoir plus : Dezeen.com via Inexten.so.

Florianopolis-Design-Biennale-flags-by-Thonik_dezeen_468_0.jpg

Florianopolis-Design-Biennale-flags-by-Thonik_dezeen_468_6.jpg

Florianopolis-Design-Biennale-flags-by-Thonik_dezeen_468_1.jpg

Florianopolis-Design-Biennale-flags-by-Thonik_dezeen_468_11.jpg

Florianopolis-Design-Biennale-flags-by-Thonik_dezeen_468_12.jpg

- page 1 de 8