couleuraddict.com

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Oeuvre

Fil des billets

dimanche 22 janvier 2017

« Where are we going ? » de Chiharu Shiota

Photo©Sylvie Niel L’artiste japonaise Chiharu Shiota a investi de façon spectaculaire le Bon Marché Rive Gauche à Paris. Celui-ci a donné carte blanche à l’artiste pour créer des œuvres tissées de fils blancs dans différents espaces du magasin.
Sur le theme « Where are we going ? » (Où allons-nous ?), Chiharu Shiota aborde la vie de l’Homme comme un voyage initiatique.
150 coques de bateaux tissées de fils blancs.
« A bord de son bateau, chaque individu embarque pour une destination inconnue, traversant un océan d’expériences, d’émotions, de rencontres et de souvenirs. »
« Mémoire et souvenirs, actions et interactions, pensées et rêves, créent une toile unique, éphémère. »
Chiharu Shiota utilise le fil comme un crayon pour dessiner en trois dimensions. C’est saisissant et superbement poétique.

Il faut saluer les initiatives culturelles du magasin du Bon Marché Rive Gauche à Paris qui, régulièrement, fait intervenir des artistes de très grande qualité.
Jusqu’au 18 février 2017.

Les vitrines du magasin.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Sous les verrières centrales du magasin.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

dimanche 11 décembre 2016

Kunihiko Moriguchi « Vers un ordre caché »

Photo©Sylvie Niel La Maison de la culture du Japon à Paris présente jusqu’au 17 décembre 2016 et pour la première fois en France un ensemble de 26 kimonos uniques, 11 peintures et des objets design créés par l’artiste japonais Kunihiko Moriguchi.

Photo©Sylvie Niel Kunihiko Moriguchi présent à l’exposition le jour où j’y étais.

Diplômé en art graphique de l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs à Paris en 1966, il est invité à la Villa Médicis à Rome par son directeur le peintre Balthus. Il rentrera au Japon six mois après et intégrera l’atelier de son père Kakô Moriguchi où il poursuit la tradition de teinture de tissus appelée yûzen qu’il a renouvelée dans un style très personnel, géométrique et abstrait.
Dans cette exposition, « Kunihiko Moriguchi nous invite à rechercher « un ordre caché » dans la structure géométrique de ces œuvres intimement inspirées de la nature et des cycles temporels. »
Au Japon, Kunihiko Moriguchi est élevé au rang de « Trésor national vivant ».

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel Fructification, 2013.

Photo©Sylvie Niel Pentagones écarlates, 2000.

Photo©Sylvie Niel Torrent, 1973.

Photo©Sylvie Niel Floraison, 2003.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel Quand danse la neige, 2016.

Photo©Sylvie Niel Dessins et palette préparatoires.

Photo©Sylvie Niel

Il reste une semaine pour voir cette superbe exposition à La Maison de la culture du Japon à Paris.

dimanche 30 octobre 2016

L’horloge astronomique de Prague

Photo©Sylvie Niel Chaque jour à chaque heure entre 9h et 21h sonne le carillon d’un petit chef-d’œuvre de mécanique du début du XVe siècle, l’horloge astronomique de la place de la Vieille-Ville de Prague.
Le cadran de l’horloge aux couleurs du ciel et du soleil, indique l’heure, les mouvements de la lune et du soleil, les saisons, les mois et les jours.

Photo©Sylvie Niel

Dans la partie basse de l’horloge, dans l’autre cadran, douze médaillons sur fond or représentent les signes du zodiaque. Ceux de l’extérieur, plus grands, symbolisent les douze mois de l’année.

Photo©Sylvie Niel

dimanche 23 octobre 2016

Les bleus de la Porte de Sèvres

Photo©Sylvie Niel Palette de bleus du portique monumental Art Nouveau en grès émaillé de la Porte de Sèvres conçue par l'architecte Charles Risler et le sculpteur Jules Coutan pour illustrer l'utilisation des produits de la Manufacture Nationale de Sèvres lors de l'exposition universelle de 1900.
Presque cachée derrière l’église Saint-Germain-des-Prés à Paris, la Porte de Sèvres se trouve square Félix Desruelles contre un mur pignon, le long du boulevard Saint-Germain.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

lundi 23 mai 2016

Sculptures colorées dans le désert du Nevada

1.jpg Située dans le désert du Nevada (USA) au sud de Las Vegas, cette installation «Magic Mountains Seven», composée de sept sculptures en pierre, est l’œuvre de l’artiste suisse Ugo Rondinone.

Source Contemporist via Ancres.

art-sculpture_150516_02.jpg

art-sculpture_150516_01.jpg

art-sculpture_150516_06.jpg

vendredi 20 mai 2016

Nuit européenne des musées

1.JPG Samedi 21 mai 2016, près de 3000 événements à découvrir partout en France et en Europe pour la 12ème édition de la Nuit européenne des musées.
Le programme est ici.

Photo©Sylvie Niel

Picasso.

dimanche 8 mai 2016

Paul Klee au Centre Pompidou

Photo©Sylvie NielPaul Klee, l’ironie à l’œuvre’. Cette grande rétrospective consacrée à Paul Klee au Centre Pompidou rassemble 230 œuvres sur près de 10 000 répertoriées. Cette exposition « dévoile en sept sections thématiques, la manière dont Paul Klee est parvenu à dénoncer avec ironie les dogmes et les normes établis par ses contemporains depuis ses débuts satiriques jusqu’à son exil à Berne en passant par ses années d’enseignement au Bauhaus. »
« L’exposition présente des travaux méconnus de Klee, à l’instar des ensembles de sculptures, de dessins et de peintures sous-verre, exécutés durant sa jeunesse. Plus de la moitié des œuvres présentées n’ont encore jamais été montrées en France. »

Armez-vous de patience car il y a du monde mais ne ratez pas cette exposition.

Paul Klee, l’ironie à l’œuvre. Au Centre Pompidou à Paris jusqu’au 1er août 2016.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Peintre coloriste, Klee dit dans son journal : « La couleur me possède. Point n'est besoin de chercher à la saisir. Elle me possède, je le sais. Voilà le sens du moment heureux : la couleur et moi sommes un. Je suis peintre. »

jeudi 17 décembre 2015

Espace-Temps de Warhol

Photo©Sylvie Niel Réalisée en 1978, Shadows est le fruit d’une commande que passèrent les mécènes Heiner Friedrich et Philippa de Menil à Andy Warhol. C’est une peinture en 102 parties, impossible à englober du regard, qui se découvre par fragments. Celles-ci sont accrochées bord à bord et « se déroulent dans l’espace comme le ruban d’une pellicule cinématographique. »
Un enchaînement d’aplats de couleurs intenses dans une mise en scène impressionnante que nous offre le Musée d’Art Moderne de la ville de Paris.
« Warhol Unlimited » jusqu’au 7 février 2016.

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

Photo©Sylvie Niel

- page 2 de 7 -